COMMUNE DE NKOL-AFAMBA

NKOL-AFAMBA, SITE OFFICIEL

Conjoncture immobilière

Le marché de l’immobilier à Yaoundé et ces banlieues

Le secteur de l’immobilier présente de multiples opportunités d’investissement non seulement dans la zone urbaine de la commune, mais aussi dans les zones rurales où sont localisées les sites touristiques, sites d’exploitations Agro-Pastorales, les établissements d’enseignements supérieurs et bien d’autres.

Ces diverses opportunités sont plusieurs types de services à fournir tels que : la mise en place d’agences immobilières pour la gestion de l’investissement locatif, d’entreprises de promotion immobilières pour la construction, la vente, la gestion et la rénovation de logements, de sociétés spécialisées en aménagements intérieurs, espaces loisirs et autres, et aussi la mise en place de cabinets de syndics de copropriété.

Nature du marché

D’après le rapport sur les comptes nationaux 2018 de l’institut national des statistiques (INS) du Cameroun, la part de l’immobilier dans le PIB représente plus de 2 milliards d’euros, soit un peu plus de 9%, ce qui fait apparaître l’importante part de l’immobilier et l’opportunité d’investissement dans ce secteur d’activité.

80 milliards d’euros pour l’ensemble du territoire camerounais dont près 20 milliards pour la seule ville de Yaoundé. Avec un taux d’urbanisation global de 52% et d’environ 75% dans la région du Centre, la demande de logement au Cameroun est estimée à 100 000 logements par an d’après le cimentier LAFARGE CAMEROUN. Le besoin cumulé global est de 1,6 millions de logements sur le territoire national dont 300 000 logements pour la ville de Yaoundé la capitale politique.

Selon l’étude réalisée en 2011 par l’ONG locale « Actions solidaires de soutien aux organisations et d’appui aux libertés », à Yaoundé et ces banlieues, seules 2 demandes de logement sur près de 100 reçoivent une réponse satisfaisante du marché de l’immobilier.

Un opérateur économique qui investit dans l’immobilier à Yaoundé, la capitale politique camerounaise et ces banlieues, doit s’attendre à ce que cet investissement lui procure un taux de rendement moyen de près de 9%, indépendamment du type de loyer. Concrètement, le cabinet britannique Knight Frank, qui vient de publier une étude sur la question, révèle que dans cette ville les loyers de bureaux procurent un taux de rendement de 10%, contre respectivement 8,75 et 7,5% pour les loyers commerciaux et résidentiels.

Le logement à Nkol-Afamba

La commune de Nkol-Afamba est une commune semi-urbaine et rurale. Ses acquis socio-économiques la rendent agréable et attractive pour sa population et pour toute autre personne désireuse de s'installer.

De nature semi-urbaine, la commune de Nkol-Afamba, situé à l’orée de la ville de Yaoundé, bénéficie d'équipements urbaine faisant d’elle une banlieue résidentielle de la ville de Yaoundé. La présence d’un climat favorable, des supers marchés et des marchés de produits vivriers, des routes majoritairement entretenues, de l'énergie (eau et électricité dans les zones urbaines), des services du maintien de l’ordre, des centres de santé, des écoles, de lieux de rassemblement sociaux, etc., sont des conditions qui permettant à la population locale et aux étrangers d'être confortable

L’accès à la propriété immobilière pour un logement locatif y est aisé. Les maisons misent en location sont majoritairement moderne dans la zone urbaine, et traditionnelle dans la zone rurale. L’immobilier varie d’un appartement d'une chambre à plusieurs chambres à coucher et pourquoi pas d’une villa ou d’un duplex. L’augmentation de la population locale de la commune traduit l’attractivité de l’accès à l’immobilier.